L'Etape du Tour 2015

Dimanche 19 Juillet 2015

L'étape du Tour était cette année dans les Alpes. 3 Plancoëtins y ont participés, voici leurs récits :

Arnaud LEVEQUE (1219ème – 6h58) – Suliac LEROUX (378ème – 6h14)

"Arnaud et moi avons participé pour la première fois à l'étape du tour entre Saint-Jean de Maurienne et la Toussuire sur un parcours de 138 kms qui sera emprunté par les coureurs du Tour le vendredi 24 juillet.
Plus que la distance, c'est le dénivelé et l'enchaînement des cols (Chaussy, Glandon, Croix de fer, Mollard et la Toussuire) qui rend l'étape si difficile (4400 m de D+).
Pour notre première participation, nous partions dans le 4ème sas, 24 minutes après les 1000 premiers. Le début de l'étape a surtout consisté à slalomer dans le col du Chaussy pour remonter puis à effectuer une descente prudente (nombreuses chutes) au milieu de la masse des concurrents dont certains n'ont pas l'habitude de rouler en groupe.
Le passage de la vallée est rapide (seulement 25 km de plat relatif) puis nous enchaînons avec le Glandon qui s'est révélé très difficile. L'enchaînement avec la croix de fer est très simple puis on bascule dans une longue descente (ou j'ai été encore très prudent en perdant sans doute du temps contrairement à Arnaud qui est meilleur descendeur). L'ascension du Mollard s'est bien passée également puis nous retournions à Saint-Jean de Maurienne pour débuter la montée finale vers la Toussuire. Ce n'était pas la plus compliquée sur le papier mais elle s'est révélée terrible en raison de la chaleur et après tout le reste.
Nous n'avons pas l'habitude de rester si longtemps sur le vélo. J'ai fini comme j'ai pu en perdant pas mal de places, me faisant doubler à mi-pente par des coureurs que j'avais lâché dès le pied…
Arnaud a lui été victime d'une déshydratation l'obligeant à s'arrêter quelques minutes pour boire et s'asperger d'eau dans une fontaine. Au final, au scratch, je termine 378ème et Arnaud 1219ème (12500 partants, 9877 classés).
Nous avons vraiment passé de bons mais difficiles moments sur le vélo. On y retournera l'an prochain avec un meilleur dossard et sans doute une préparation plus adaptée (quelques sorties longues distances les semaines précédentes) pour finir en meilleur état !" Suliac Leroux

PS : Nous avons entendu de nombreux "Allez Plancoët" au bord de la route, ça nous a donné du courage ! Merci à ces supporters que je ne connais pas…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*